Chocolat et confiserie

L421 Chocolat ô chocolat - Aurélie Godin

74,95$ CAD - Approx. 58,01$ USD



BONI: moule polycarbonate professionnel
C'est vrai, il ne se passe pas un jour sans que je n'engloutisse du chocolat. Que dis-je ? Il ne se passe pas un repas, plutôt ! Petit-déjeuner, collation de 11 heures, déjeuner, goûter, dîner (et grignotage devant la télévision, mais ça, ça reste entre nous) ; je ne peux pas lutter, je ne parviens pas à me passer de chocolat dans les cas d'urgence, ce ne sont pas les recettes à picorer du bout des doigts dont j'ai besoin. Dans ces cas-là, donc, je sors l'artillerie lourde : un saladier king size de mousse au chocolat, si gros qu'on pourrait y enfoncer son bras jusqu'au coude si on osait ; un brownie double chocolat, voire triple, bien dense et outrageusement sucré ; un milk-shake chocolacté et chantillysé à boire à la paille. En d'autres termes, des recettes qui s'adressent directement à la petite fille gourmande qui sommeille en cette femme adulte et raisonnable que j'ai l'air d'être. Et, soudain, les problèmes disparaissent comme par magie, le temps s'arrête, la vie est belle... Y a pas à dire, l'est fort, ce chocolat ! Heureusement, le chocolat existe bel et bien. Voluptueux, sensuel, puissant, gourmand, irrésistible. Et, moi, j'en suis folle. Folle à tel point qu'à travers cent recettes j'ai voulu lui rendre un hommage à la hauteur de sa grandeur. Chocolat, ô chocolat, en éclair, en confiture, en crème brûlée, en madeleine, en espuma, en cheesecake ou encore en pannacotta, pas un jour je ne saurais me passer